Rando dans le Tardenois le 11-09-2020 - ProjetANchalons

Bougez...
avec les AN !...
Aller au contenu

Rando dans le Tardenois le 11-09-2020

Randonnée dans le Tardenois
 
 
Nous sommes partis sur les traces de Paul et Camille Claudel au départ de Villeneuve-sur-Fère, là où s'est ouvert récemment, dans la maison où il est né,  le musée Paul Claudel. Nous aurons la chance de le visiter  et de comprendre comment  le Tardenois vallonné et boisé, venteux et peut-être austère, avec les gros rochers de grès de la Hottée du Diable ont pu façonner  l'imaginaire de deux enfants très liés et complices :  l'un deviendra  poète et dramaturge, l'autre sculpteur.
 
Les petits chemins  nous ont menés  d'abord au Val  Chrétien, où s'inscrit, dans les ruines  d'une abbaye, la légende de la Hottée du Diable :
 
Le seigneur de Bruyères voulait bâtir à cet endroit une abbaye pour les prémontrés. il  commanda à un  entrepreneur la construction,  mais les énormes blocs de grès étaient si lourds à traîner que les travaux n'avançaient pas. Le diable vint  trouver l' entrepreneur  : "Contre ton âme, dit-il, je construis le couvent en une nuit"  . Marché conclu ! Les bâtiments allaient être terminés, lorsqu'un coq chanta (lieu dit le Coq hardi). Satan s'enfuit en courant et la hotte dans laquelle il transportait les pierres se cassa : tout son contenu se répandit sur la route de Coincy, dans les bois.
 
Notre propre imaginaire  a été sollicité sur ce site de la Hottée du Diable, chacun pouvant deviner une forme animalière (ou autre) à ces énormes blocs éparpillés parmi les callunes.
 
En  fin d'après-midi, une petite halte rafraîchissante à Fère  avant de rejoindre, à sa sortie, les vestiges impressionnants  de son  château !   :
 
Sur une éminence gréseuse retranchée d'un fossé, se dresse un château fort flanqué de 7 grosses tours du XIII ème s. , résidence palatiale des Comtes de Dreux. Réuni à la couronne, le château  fut donné par François I er  au Connétable Anne de Montmorency.  Ce dernier commanda  des travaux à l'architecte Bullant qui, entre 1555 et 1560, fit dresser un monumental   pont galerie en arches pour franchir  l'énorme fossé. Cet ouvrage servit  alors  bien sûr de pont d'accès (c'est par là que nous sommes passés !),  mais aussi de  galerie d'agrément ( précisément une galerie de services et à un étage supérieur une longue salle consacrée au jeu et à la vie mondaine), indispensable au prestige  de tout château renaissance !
 
Pour l'anecdote, le bel Hôtel 5 étoiles que nous voyons aujourd'hui en contrebas se situe à l'endroit  des écuries  d'alors !...

 
Texte de NATHALIE THIERY  et
 
Photos de Denis ANTOINE  et Nathalie THIERY
Cité Tirlet / 5, rue de la Charrière / 51000 CHÂLONS-EN-CHAMPAGNE
Permanence tous les lundis de 18 h à 19 h au local
Contact : chalonschamp-an@amis-nature.org
Retourner au contenu